Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Agnès BUZYN : "Oui, le vaccin anti-picot sera administré à tous les enfants de moins de 8 ans !"

Car c’est un véritable problème de santé publique.

La couverture vaccinale est en effet loin d’être optimale, complète et efficiente dans notre pays.

Et la situation est gravissime :

- Combien de carrières brisées dans la prime enfance, juste pour avoir croisé un dimanche matin, dans une salle froide et humide, un TSP Curl P1-R ?

- Combien de placements d’office à l’adolescence pour avoir totalement disjoncté après avoir croisé le fer d’un Spinlord FeuerStich ?

-Combien de gardes à vue à l’âge adulte pour avoir fracassé la porte du vestiaire, et la tête du gardien de la buvette, après un match contre un Death Metal TT ?

Cela fait bien longtemps que les experts de la Hérain est mon Royaume tirent désespérément la sonnette d’alarme. Et nos instances gouvernementales se sont finalement décidées à intervenir! Enfin !

Bientôt toi aussi tu pourras regarder, droit dans les yeux, les picots

Bientôt toi aussi tu pourras regarder, droit dans les yeux, les picots

Techniquement, une fois de plus le dossier a été placé entre les mains expertes du professeur VAQUIER, et de son équipe de vaccinologues, par la ministre de la Santé. Après quelques tâtonnements, ils sont parvenus à leurs fins.

Merci de montrer l'exemple madame Buzyn. Mais trop tard... Vous ne dépasserez jamais les 700 points.

Merci de montrer l'exemple madame Buzyn. Mais trop tard... Vous ne dépasserez jamais les 700 points.

Et le vaccin anti-picot a enfin été mis au point en cette fin d’année 2019.

A partir d’une décoction de fragments de caoutchouc du docteur Neuabauer, de quelques picots de Curl, mêlés à quatre gouttes de sueur de Joo Se Hyuk, et quelques poils pubiens de Jean-Marc, joueur de D4 de Boulzicourt. Et c’est cet ajout qui aura finalement été déterminant.

Injecté par voie sous-cutanée, dans le deltoïde droit ou gauche, comme tout vaccin conventionnel, son objectif est de stimuler les défenses de l’être humain contre toute plaque démoniaque. En introduisant dans l’organisme une fraction infime de l’agent incriminé, rendu au préalable inoffensif pour l’Homme. Puis synthèse d’anticorps spécifiques. Et si d’aventures, rencontre d’un nouveau petit picot : annihilation de son action toxique ! Action/Réaction !!!

La physiopathologie vaccinale c'est tout de suite plus clair avec un petit dessin

La physiopathologie vaccinale c'est tout de suite plus clair avec un petit dessin

Ne le cachons pas les premiers essais sur l’être humain ont été catastrophiques. Pourtant ça passait crème sur le modèle murin. Mais quel intérêt, en pratique, qu’une souris sache aborder correctement les premiers échanges contre un picot long?... Quand est venu le temps de passer aux essais sur l’être humain, les premières injections chez les joueurs se sont soldées par des réactions allergiques incroyables, cataclysmiques. Avec plusieurs chocs anaphylactiques, mortels. Rejet total du produit…. Il a fallu retourner à la paillasse, sous-doser le vaccin, en retirant quelques picots, et en soustrayant malheureusement l’option anti-top…. Le mélange initial était par trop détonnant, trop lourd à assimiler par un organisme déjà fragilisé.

Mais on connait la ténacité de l’équipe du professeur. Après quelques ajustements et 127 décès accidentels (moins qu’un crash d’airbus quand même), ils sont arrivés à leurs fins.

Les premiers cobayes ont un peu galéré dans les mains du professeur Vaquier

Les premiers cobayes ont un peu galéré dans les mains du professeur Vaquier

A signaler toutefois qu’un mausolée sera construit rue Dieudonné-Costes devant le siège de la FFTT, dans le XIIIème, en leur honneur. Non, ces héros ne seront pas morts pour rien. Ils auront permis aux générations futures de continuer à sourire dès l’entrée dans une salle de tennis de table. Leur évitant de stresser, ou de s’effondrer en larmes à la vue de toute plaque chevelue. Leur permettant d’aborder, sereinement, et en toute décontraction, une rencontre contre un revêtement de type « paillasson ». Oui, ces victimes sont mortes pour la Science. Mais surtout, pour le Ping. Et au final, un peu, pour la France…

Quand tu rouvriras les yeux, tu pourras passer 12

Quand tu rouvriras les yeux, tu pourras passer 12

Pour obtenir une efficacité et une action optimale, le vaccin sera administré aux enfants de moins de 8 ans.

Et pas de « Je suis foncièrement anti-vaccin » ni de « ça file la sclérose en plaques ! » (NB : en plaques Butterfly?). On ne veut rien savoir ! La solution sera injectée, démocratiquement (parce qu’on l’a décidé ainsi), à toute la population enfantine française : car ça suffit les conneries !!!

Des combinaisons seront possibles :

- l’association à un vaccin anti-polio (quand on voit le déplacement de certains joueurs);

- la combinaison au vaccin anti-rabique (pour les très gros rageux) ;

- l’adjuvant aluminique sera remplacé par des particules d’acier chez certains (pour qu’il se dépose en petites quantité sur leurs nerfs, afin de mieux les aider à 10/10 à la belle)

ça pique toujours moins qu'une déculottée contre un picot long

ça pique toujours moins qu'une déculottée contre un picot long

Oui, ce sera ça désormais le plan développement de la FFTT, et la préparation à la Française.

La première injection aura lieu à l'entrée à l'école primaire. Et un rappel pour ceux qui entreront pour la première fois dans un club de tennis de table.

Cette politique vaccinale est mise en place pour créer des Shoguns du ping. Pas des samouraïs aux petits pieds, qui se mettent à trembloter dès qu’ils aperçoivent une plaque poilue !

Le professeur VAQUIER,  son équipe, et leur vaccin anti-picot sont là pour préparer les  joueurs du futur.

Avec déjà d'autres thématiques de travail :

- un vaccin anti-petit bras,

- un vaccin anti-mauvaise foi (pour les « Mais oui, tout le monde a bien vu la balle toucher l’arête ! »),

- un vaccin anti-gros lourd (pour les très longs déplacements dans le Kangoo break),

- un vaccin anti-gueule de bois lors de l’après après-match…

Ce n’est qu’un début. Les champs du possible sont immenses.

Nous avons confiance en la Science.

Faîtes vous vacciner!

C'est magnifique... Et on ne parle pas du vacciné.

C'est magnifique... Et on ne parle pas du vacciné.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article